Jacinthe Marcil

Performance avec Komachi Montréal au Matsuri Japon 2015 Crédit photo : Will Nguyen

Études et découverte de la musique

C’est à l’âge de 17 ans que notre fondatrice a débuté ses études en guitare classique. D’abord au Cégep de Drummondville et ensuite à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Elle s’est intéresse au shamisen lors un voyage au Japon en 2014. De retour à Montréal, elle développe une relation très particulière avec cet instrument à trois cordes.

 

Le projet

Deux ans plus tard elle crée MTL Shamisen Project. Il s’agit d’une plateforme pour promouvoir les événements mettant en scène le shamisen et la musique traditionnelle japonaise ou plus moderne dans la région de Montréal et ses environs.  L’objectif de MTL Shamisen Project est de partager des connaissances à propos de cet instrument unique et de sa culture d’origine. Il ne faut pas seulement s’intéresser à la musique traditionnelle mais aussi avoir une ouverture à propos des nouvelles idées amenées par les occidentaux.

La scène musicale japonaise de Montréal étant très limitée en nombre de musiciens, cette idée de partage est aussi de soutenir le développement de d’autres artistes afin de pouvoir créer des projets variés et rafraîchissants avec d’autres artistes.

 

Ses débuts et ses rencontres avec les professionnels du shamisen

C’est en collaboration avec la troupe de danse Komachi Montréal que Jacinthe est montée sur la scène pour la première fois. C’est à ce moment précis qu’elle présente le fruit de son apprentissage au public. Elle a accompagné ces danseurs de cette troupe dirigée par Kayo Yasuhara à quelques reprises lors des prestations au festival Accès Asie, à l’Otakuthon, au Matsuri Japon, au festival Orientalys et au festival des traditions du monde de Sherbrooke.

En juin 2017, notre fondatrice voyage au Japon pendant un mois afin de prendre des leçons et d’approfondir ses connaissances de la musique traditionnelle japonaise. Elle travaille alors avec plusieurs musiciens professionnels dont Reigen Fujii, Kikunori Muramatsu, Masahiro Nitta, Kevin Masaya Kmetz et Philip Flavin. Elle prend aussi part à divers événements lui permettant de jouer devant un public japonais.

Grâce au support du Centre culturel canadien japonais de Montréal depuis septembre 2016, elle offre des ateliers d’introduction pour apprendre les bases de la technique, la théorie musicale, ainsi que des pièces dans divers styles.

L’été dernier, lorsque l’opportunité s’est présentée, elle n’a pas hésité à se rendre jusqu’à Honolulu pour participer à des ateliers et des cours privés donnés par l’un des artistes de shamisen les plus connus au Japon : Hiromitsu Agatsuma. Même chose au printemps dernier alors qu’elle est allée jusqu’à Vancouver pour suivre un atelier avec le célèbre duo de tsugaru shamisen Ki&ki (輝&輝).

 

Écouter et découvrir l’artiste

Pour entendre des enregistrements récents de pièces interprétées par Jacinthe, vous pouvez aussi visiter la page Soundcloud de MTL Shamisen Project. Ces enregistrements n’auraient pu être réalisés sans le travail et le professionalisme d’Emmanuel Pronovost !